Contact

Achat en ligne

Expérience

Programme expérience

A partir de
690,00 €

VFR de nuit

VFR de nuit
01/12/2015
Catherine Bray, pilote confirmée raconte son expérience du vol de nuit...

VFR de nuit : l'expérience de Catherine Bray

Catherine Bray est pilote confirmée chez Sky training. Pour nous, elle revient sur son expérience du VFR de nuit...

 
Catherine Bray

"Je suis pilote VFR (Visual Flight Rules) depuis une quinzaine d'années et je peux dire que je n'ai jusqu'à maintenant jamais ressenti aucune lassitude ni routine dans la pratique de cette activité de loisir. Outre une forte motivation personnelle (ma curiosité pour les avions était présente dès l'enfance), des éléments tels que l'organisation de navigations vers des destinations plus lointaines, des voyages à l'étranger, la découverte de nouveaux aéronefs comme l'Aquila et le DA40, l'acquisition de nouvelles variantes ou habilitations, les vols avec d'autres pilotes ou avec des instructeurs, contribuent à rendre toujours plus attractive une activité pour laquelle l'intérêt pourrait décroître au fil du temps.

 
VFR de nuit


L'automne nous apporte des journées plus courtes ainsi que la possibilité de voler autrement par les nuits de ciel clair. J'ai passé il y a quelques années l'habilitation vol de nuit. Ce qui devait être à l'origine un vol d'initiation de nuit s'est transformé en formation VFR de nuit. L'ambiance du vol de nuit ne s'explique pas, on la ressent et il devient difficile de résister ensuite à l'appel des balises lumineuses. En ce qui concerne la technique de pilotage, l'accent est mis sur l'utilisation des instruments ainsi que le circuit visuel, les menaces liées aux illusions sensorielles nous sont expliquées...
 

 

Tout comme en VFR de jour mais avec des critères plus précis, la préparation de la navigation doit tenir compte des minimas de visibilité et de plafond, des règles d'emport de carburant, de l'anticipation des dégagements compatibles, et bien entendu du bon fonctionnement des équipements obligatoires pour l'avion. Il est tout à fait possible de naviguer à vue de nuit grâce aux repères au sol que sont les villes tout en utilisant en recoupement des moyens de radionavigation ou un GPS intégré. Encore plus que de jour, rigueur et anticipation sont de mise, ce qui représente un intérêt évident. Cette habilitation peut également être utile en  cas de retour tardif, elle va dans le sens de la sécurité. Je pratique régulièrement le VFR de nuit avec un ami pilote sur de courtes distances ou bien seule en entraînement avec des circuits de piste. Le VFR de nuit n'est pas une fin en soi, c'est surtout du vol plaisir, essayez et vous comprendrez ce que je veux dire, venez rejoindre le cercle des hiboux et des chouettes !"

 

Témoignage et photos  © Catherine Bray - Décembre 2015

 


Réalisation : Agence i | propulsé par E-majine