Contact

Lancez-vous !

Pilotes en double commandes dans le Diamond DA40

Starter pack

A partir de
499,00 €

Formation au métier de pilote professionnel

slider03

La formation de pilote professionnelle peut se faire en continue (intégrée) ou en enchaînant les modules les uns après les autres (modulaire). A la fin de la formation, la valeur sera exactement la même. Le choix se fait surtout en fonction de son contexte personnel.

 

Les brevets ou qualifications CPL / IR / ME / FI / MCC / QT...

 

CPL : Commercial Pilot Licence

Le CPL est la première brique du métier de pilote professionnel. C'est grâce à ce brevet qu'un pilote peut commencer à exercer son métier contre rémunération. Le programme de formation correspond quasiment à celui du PPL (la version privée du brevet de pilote) mais avec une plus forte exigence de rigueur lors du test et une capacité à s'adapter rapidement aux situations, aux avions et aux contextes des exploitations professionnelles.

Une fois en poche, outre quelques possibilités immédiates d'emplois (Largage de parachutiste, surveillance,...  ), il ouvre surtout la voie à toutes les qualifications qui permettront de s'orienter vers le transport (pilote de ligne ou d'affaire), le fret ou encore l'instruction.

Les pré-requis pour cette formation sont d'avoir accumulé au moins 100 h de vol. Ces dernières seront possibles soit en ayant déjà passé un PPL et un enchainement d'heures de "mûrissement" (formation modulaire), soit dans le cadre d'une formation "intégrée". Et comme pour le PPL, Il sera nécessaire d'avoir acquis en amont, la partie théorique du CPL (13 certificats) ou de l'ATPL (14 certificats). Côté médical, l'exigence d'une aptitude de classe 1 est obligatoire.

Côté planning, la formation théorique nécessitera au moins 6 mois, et le stage pratique, 25 heures de vol réalisées en quelques semaines

 

 

IR : Instrument Rating

La qualification "vol aux instruments" permet à tout pilote, privé ou professionnel, de suivre des "itinéraires" aériens prédéfinis (souvent appelés "couloirs") avec l'assistance quasi permanente du contrôle aérien. Pour être qualifié, il faut d'une part en apprendre les règles de fonctionnement, mais aussi avoir la capacité à piloter l'avion avec l'usage exclusif des instruments à bord, même quand il n'y a pas de visibilité extérieure (exemple à travers un nuage). C'est une qualification nécessaire à toute exploitation d'avion dont le but est de se déplacer. Grâce à elle, il devient possible de s'affranchir des problèmes de mauvaises conditions météorologiques . Incontournable dans un contexte de compagnie aérienne ou d'aviation d'affaire, cette qualification reste marginale pour un pilote privé en Europe (alors que 50% aux USA !). Le pré-requis est d'avoir au moins le PPL avec une expérience de 50 heure ou le CPL. La partie théorique consistera à passer 7 certificats et la formation pratique consistera à passer 50 à 55 heures de vol en régime IFR (Instrument Flight Rules), don une majorité pourra se faire sur simulateur de vol type FNPT/FSTD.

 
 

MEP : Multi Engine Piston

La qualification MEP signifie multi-moteur à piston. Elle est nécessaire pour pouvoir piloter un avion équipé de deux moteurs (ou plus). Bien évidement, de telles motorisations contribuent à augmenter le niveau de sécurité dès lors que l'on sache correctement manoeuvrer. En cas de panne ou de défaillance d'un moteur,  le pilotage devient très particulier du à la dissymétrie de vol. Il faut savoir gérer cette situation de manière optimale.  C'est l'objet principal de cette formation d'une durée de deux semaines. 

 

MCC  : Multi Crew Coordination

La formation MCC est complémentaire aux brevets et qualifications d'un professionnel pour travailler en équipage à bord. Obligatoire dans les avions de ligne en transport public, elle est aussi exigée pour le transport privé dans les avions d'affaires. La formation se déroule entièrement au sol grâce à des cours et des exercices en simulateur de vol FSTD (FNPT II /MCC). L'apprentissage est orienté sur la répartition des tâches entre les deux pilotes, les règles de priorité, la surveillance mutuelle (cross checking), le vocabulaire de communication et le comportement à adopter dans les différentes situations normales ou d'urgence.

 
 


Réalisation : Agence i | propulsé par E-majine